Les jolies plumes #3 - Première fois

Publié le par Illyria

La première fois que je l'ai rencontré, je venais de sortir d'une histoire douloureuse. Enfin, je venais, l'histoire s'était finie il y a un an, mais vous savez, ce genre d'histoire laisse des traces pendant longtemps. Elle demande beaucoup de temps pour se reconstruire. Vous savez, c'est le genre d'histoire où l'on se perd, où l'on se nie, où l'on s'efface pour laisser place à l'autre. Pour laisser à l'autre toute la place qu'il revendique. "Moi je" "Moi je veux que cela soit comme ça, je veux que tu fasses ça, je veux que tu sois là à telle heure, je veux que tu fréquentes telle personne et que tu n'en vois pas d'autres, je veux que tu sois ma femme, je veux que tu sois mienne, je veux que." "Moi je" Et moi j'étais là, j'étais restée, parce que le poids de la culpabilité, la solitude, le piège qui s'est renfermé sur moi, qui me laissait peu de possibilités d'évasion parce qu'il avait tout calculé, parce qu'il savait manipuler. J'étais restée, mais finalement au bout de quelques années, j'ai eu la force de partir. Poussée par un élan vital, j'avais enfin choisi la vie. La liberté. Ca a été difficile, mais j'avais réussi.

J'avais réussi, mais cette histoire laisse des traces, des peurs, des angoisses. La première fois que je l'ai rencontré, c'est son regard qui m'a séduite. De loin, en le regardant, il dégageait une apparence de force, de quelqu'un qui a de la personnalité, qui ne se laisse pas faire. Quelqu'un qui en impose. Mais au delà de cette apparence, j'ai vu son regard. Ses yeux le laissaient apparaître tel qu'il était vraiment : quelqu'un qui avait aussi sa fragilité. Quelqu'un qui ne disait pas facilement "je t'aime", mais qui savait se dévoiler quand il le fallait, quand il sentait qu'il avait besoin de l'autre, qu'il avait besoin que l'autre soit là. C'est cette force apparente et cette fragilité masquée qui m'a attirée.

Je voulais quelqu'un qui soit fort face aux épreuves de la vie, qui savait se battre, qui savait les surmonter, mais qui savait aussi admettre qu'il avait besoin des autres. Et en lisant son regard, j'ai su que j'avais trouvé la personne qui correspondait à ce profil. Son regard m'a mise en confiance. Contrairement à Serge, ma précédente relation, lui il dégageait cette fragilité, ses yeux exprimaient quelque chose. Ce n'était pas comme si je regardais quelqu'un qui portait des lunettes de soleil ou qui savait rester neutre en toute circonstance pour que les autres ne puissent pas lire dans son jeu. "Poker face" comme on dit. Non lui, Pierre, ne dégageait pas cela. Il était vrai. 

Alors je me suis laissée approcher, même si c'était difficile pour moi de baisser ma garde tant j'étais devenue méfiante. Mais je savais que tout le monde n'était pas comme Serge. Les plus blasées disent que tous les mecs sont des connards. Mais moi je me disais que seul Serge était un connard. Les autres je ne les connaissais pas, et je voulais apprendre à leur faire confiance, à leur donner leur chance si l'occasion se présentait. Et j'ai eu de la chance, l'occasion s'est présentée. 

La première fois que je l'ai rencontré, j'ai su que tout un monde de posssibles s'ouvrait devant moi. Alors j'ai saisi ma chance,et j'ai accepté de discuter avec lui. J'ai accepté de le revoir suite à cette soirée. Et j'ai su que j'avais fait le bon choix, il était vrai, il était naturel, il n'essayait pas d'imposer son emprise sur moi. La première fois que je l'ai rencontré, j'ai croisé le chemin du bonheur à deux.

 

***

Inspiration : un peu de moi, d'elle (ici), d'elle et d'elle

Dédicace à toutes celles qui souffrent par amour, parce que l'amour ne doit jamais être synonyme de souffrance.

***

 

Article écrit dans le cadre de l'atelier d'écriture Les jolies plumes, organisé par Miss Blemish et Jaiécrit.

Le principe: une fois par mois, les blogueuses volontaires publient un texte sur un thème donné. Ce mois-ci, le thème était:

"Première fois"

Textes des autres participantes :

http://unefillesanschichis.wordpress.com/2014/09/07/no-regrets/

http://www.hellocoton.fr/to/VOTq#http://helloitsalex.blogspot.com/2014/09/la-premiere-fois.html 

 http://missblemish.fr/trente-minutes-devant-soi/ 

http://lexieswing.com/2014/09/03/premiere-fois/

http://ifeelblue.wordpress.com/2014/08/31/une-histoire-de-premiere-fois/

http://wp.me/p3vMNY-P0

http://theendlessjournal.wordpress.com/2014/09/01/1/

http://www.thestagedoor.fr/2014/08/18/une-rencontre/ 

http://vireedanslespace.wordpress.com/2014/08/31/jolies-plumes-premiere-fois/

http://maviedebrune.blogspot.fr/2014/09/les-jolies-plumes-3.html

http://lafillehorizontale.blogspot.fr/2014/08/duel.html

http://desiredattentiondeniedaffections.blogspot.fr/2014/09/les-jolies-plumes-3eme-rencontre.html

https://www.dropbox.com/s/ufhyt1gvl9tgwxv/les%20oursins.pdf?dl=0

Si vous voulez nous rejoindre, vous pouvez vous inscrire à l'adresse suivante:

latelierdesjoliesplumes@gmail.com :)

Source : http://www.pinterest.com/pin/520588038148657630/

Source : http://www.pinterest.com/pin/520588038148657630/

Commenter cet article

Charlie Dupin 06/09/2014 08:33

Joli texte !

Illyria 06/09/2014 21:18

Merci beaucoup Charlie <3

Bernieshoot 02/09/2014 07:23

L'amour fait souffrir homme et femme

Illyria 02/09/2014 21:46

font beaucoup plus souffrir que d'autres *

Illyria 02/09/2014 21:46

Certes, mais certaines histoires font beaucoup plus que d'autres, et celles-ci ne sont pas normales et sont à éviter... :)

Marie Kléber 01/09/2014 15:20

Très beau texte qui me parle forcément (merci pour la dédicace). Tous les hommes ne se valent pas et heureusement d'ailleurs.
Un jour, il y en a un qui sort du lot, qui est lui, qui est vrai. Et celuis là c'est que l'amour ce n'est pas un jeu ou une manipulation quelconque. Ca se donne et ca se bichonne, ça se garde précieusement, sans jamais imposer quoi que ce soit.

Illyria 02/09/2014 21:45

C'est encore plus normal qu'il te parle car je me suis inspirée de tes écrits/ de ton histoire pour l'écrire ^^ Oui exactement Marie, il y en a un qui sort du lot, et celui là il se garde précieusement...