Introversion

Publié le par Illyria

Aujourd'hui, j'ai découvert par hasard, en les entendant discuter, que les personnes de ma classe passaient des soirées ensemble parfois, qu'ils avaient l'habitude de se retrouver. On est 9 dans ma classe ce semestre. Et je me suis dit "Et voilà, encore une année où je ne me serai pas intégrée. Et voilà, encore une année où je reste en dehors du groupe."

J'ai parlé d'acceptation de sa personnalité dernièrement. Dedans je parlais de mon manque de confiance sociale. Le social, la sociabilité, c'est clairement le point qui me pose problème, qui me culpabilise le plus, qui me hante. J'ai peu d'amis, je ne suis proche de personne (bon ça c'est un autre problème, je reviendrai dessus bientôt), je n'ai pas de meilleure amie, je n'ai pas de bande de potes, je suis assez souvent seule. Et pour moi, ce n'est clairement pas normal, et je le vis plutôt mal. Ca me renvoie clairement une image de pas douée sociale. Que je ne suis pas douée pour sympathiser avec les gens, que je n'ai pas la bonne attitude, qu'il faut que je m'ouvre plus, que je parle plus, que je sois moins sérieuse.

C'est aussi un des pièges du développement personnel. Le développement personnel renvoie l'image de quelqu'un de très à l'aise avec les autres, de pas timide du tout, qui sympathise très facilement avec les gens. Je n'étais pas cette personne là, donc j'ai entrepris des démarches pour m'ouvrir plus aux autres, j'ai fait une thérapie cognitivo comportementale (je reviendrai sur ce sujet un jour) pour surmonter ce qu'on qualifie de "phobie sociale." Je suis maintenant plus à l'aise avec les autres, je sais surmonter mes peurs, oser, aller de l'avant, et croire en moi. Mais je ne suis toujours pas cette personne qui sympathise facilement avec les autres, qui a un groupe d'amis, qui sort souvent, qui s'exprime devant les autres. 

Je suis toujours cette personne en retrait, qui ne sympathise pas facilement avec tout le monde. J'aime passer du temps avec les gens, ils m'apportent beaucoup. Passer du temps avec des amis, c'est vraiment épanouissant. Mais je suis majoritairement solitaire. Et ça me culpabilise vraiment. Beaucoup. Je me dis que je ne suis pas normale. Et puis je tombe sur cet article sur le fabuleux site Madmoizelle: Introvertie et alors?  

Et je me reconnais dans l'article. Et là je comprends que ce n'est pas anormal de ne pas être tout le temps avec des gens, de ne pas sortir tout le temps, de ne pas avoir de groupe d'amis.

Je les aime bien les gens de ma classe, mais ils ne m'intéressent pas plus que ça. Ce n'est pas le type de personnalité qui m'attire, qui m'intéresse, avec laquelle je me sens vraiment bien. C'est la même chose avec mes collègues au travail. J'apprécie mes collègues, mais cela ne m'intéresse pas de passer du temps avec eux. Je ne ressens pas le besoin de passer du temps avec eux. J'ai besoin de la solitude, j'ai besoin de me retrouver seule pour me ressourcer. J'aime me retrouver seule à midi pendant le travail pour faire une pause. Pendant une période intensive de travail, j'ai besoin de me retrouver seule pour me reposer et me ressourcer. J'ai souvent le sentiment que les autres me prennent mon énergie, que discuter avec quelqu'un me prend de l'énergie. 

Je ne suis pas cette fille extravertie qui s'exprime facilement devant les autres. Je n'ai pas besoin que les autres me connaissent, je n'ai pas besoin de m'intégrer à un groupe. Je n'ai pas besoin de sympathiser avec des personnes qui ne m'intéressent pas, qui ne m'apporteront rien, avec lesquelles je ne me sens pas totalement à l'aise, avec des personnes qui ne me correspondent pas. J'ai seulement besoin de sympathiser avec quelques personnes, d'être amie avec elles, de pouvoir compter sur elles, de pouvoir passer du temps avec elles. J'ai besoin de contacts humains, mais je n'ai pas besoin d'être avec des personnes en permanence. 

Je crois que je ne m'intègre pas dans des groupes, pas parce que j'ai un problème, mais parce que je ne le recherche pas, et parce que cela me convient comme ça. S'intégrer dans un groupe, avoir une vie sociale riche et remplie, cela renvoie une image positive et valorisante de soi. Mais ne pas être intégrée dans un groupe ne remet pas en cause notre valeur personnelle et notre valeur sociale. Cela signifie seulement que l'on ne fonctionne pas comme les autres. 

Je suis comme je suis. Je suis introvertie. Et c'est comme ça, cela ne remet rien en cause.

Et une jolie BD pour illustrer l'article.

 "Je suis une tortue solitaire au milieu de tous ces poissons vivant en groupe"

PS: j'ai modifié la bannière de mon blog dernièrement. Pour l'explication de l'image "danser sous la pluie", c'est un extrait d'une citation allemande qui signifie "L'art de vivre consiste à apprendre à danser sous la pluie, plutôt qu'à attendre le soleil." Et j'aime vraiment, vraiment beaucoup cette image, je trouve qu'elle me correspond bien et qu'elle correspond bien à mon blog. :)

Source: Photo of a day National Geographic

Source: Photo of a day National Geographic

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Julien 07/09/2014 11:15

Bonjour, je suis tombe sur votre article par hasard et j'aime beaucoup votre sincerite et la maniere dont vous parlez de votre introversion. Je suis moi-meme introverti et le fait de l'avoir decouvert il y a quelques annees a change tant de choses pour moi, la premiere etant de m'accepter comme je suis! Le probleme est que souvent les introvertis sont incompris, on vit dans un monde domine par les extravertis, du coup il est parfois difficile de se sentir bien, face a la pression de notre environnement... C'est pour cela que j'ai decide de creer un blog sur ce theme : http://unmondepourlesintrovertis.fr, dans l'espoir de redonner aux introvertis la confiance de se montrer tels qu'ils sont... Si cela vous interesse de venir partager avec nous sur ce blog! En tout cas, Merci encore pour votre article!!

Emilie 23/06/2014 09:39

Quand j'étais plus jeune, j'étais très timide mais j'ai toujours eu quelques amies fidèles. En vieillissant ça s'est clairement amélioré. Je suis quelqu'un de très sociable maintenant et je peux te dire que ça m'aide tous les jours. On te rend un service plus facilement, les gens recherchent ma compagnie etc. Je ne recherche pas forcément l'attention des autres etc mais je suis devenue plus dynamique, motivée et sure de moi dans mon travail et tu n'as qu'un pas à faire faire les autres et le retour est souvent payant :) Courage.

Illyria 23/06/2014 18:31

Oui c'est sûr qu'être sociale et sympathiser facilement avec les gens ouvre beaucoup plus de portes. Tu as bien évolué, c'est super! Merci Emilie :)

Neurones en eventail 20/06/2014 15:07

ravie d'en apprendre plus sur toi ! très joli article et jolie manière de nous faire comprendre ton ressenti. Moi je suis plutôt le contraire, j'ai pas un énorme groupe d'amis, mais j'aime aller à la rencontre des autres qu'importe la durée !

Illyria 21/06/2014 11:25

Merci beaucoup pour ton commentaire Neurones en éventail! J'aime aussi beaucoup aller à la rencontre des autres, rencontrer de nouvelles personnes, mais ça s'arrête généralement à là, à "rencontres" et pas à "sympathiser", et c'est ça qui me complexe, de ne pas être le type de personnalité avec laquelle on sympathise facilement... Mais après on est comme on est, et je crois que c'est un choix de ma part aussi. Merci :)

Marie 19/06/2014 22:35

C'est drôle, moi aussi je me reconnais beaucoup dans ton article. Il y a des phrases que j'aurais pu écrire moi même.J'ai souvent été celle en retrait aussi, celle qu'on n'invitait pas et qui n'arrivait pas à s'intégrer dans les groupes. Avec le recul, je me dis que c'est sans doute parce que j'ai besoin de profondeur dans les relations. J'ai besoin que les choses aient du sens et qu'il y ait un vrai échange. Et j'ai aussi besoin de moments de solitude pour me retrouver. Ces derniers temps, j'apprends à accepter ce trait de ma personnalité à l'exploiter plutôt que de le subir, pour essayer d'en faire quelque chose de positif.
Bonne soirée, Illyria

Illyria 21/06/2014 11:23

Merci beaucoup pour ton commentaire Marie, il me rassure! Oui je pense que je fonctionne comme ça aussi, des discussions plus naturelles, sans se forcer à s'intéresser ou à parler à des gens qui ne nous correspondent pas totalement... J'aime beaucoup ce que tu dis, essayer de l'exploiter plutôt que le subir, c'est ce que j'essaye de faire aussi cette année.
Merci Marie, bon week end :)

Les chroniques de Marie Kleber 19/06/2014 21:49

Ton article me parle beaucoup à moi aussi. Introvertie, voilà la personne que je suis. J'en ai longtemps souffert, mais maintenant je me sens mieux dans ma peau. Les groupes d'amis, très peu pour moi. Je me sens bien avec moi-même. J'ai des amies, des bonnes amies même. Et elles mes suffisent au fond. Une fois qu'on arrive à s'accepter tels que l'on est, ça va beaucoup mieux. Bonne soirée Illyria.

Illyria 21/06/2014 11:20

Ton commentaire est très juste Marie, c'est exactement ça. S'accepter telle que l'on est, même si nos habitudes sociales sont très différentes des autres personnes. Mais on est loin d'être les seules à avoir ce mode de fonctionnement, juste qu'on est plus caché que les autres, donc difficile de se sentir bien par rapport à tous ces autres super sociaux...
Merci beaucoup Marie, beau week end!