Du virtuel

Publié le par Illyria

Internet, ce monde virtuel que j'ai découvert il y a neuf ans déjà. Un monde tout nouveau qui s'est offert à moi et que je connais bien maintenant. De nombreuses rencontres sur le net, via mon premier et très ancien blog, via quelques forums sur lesquels je me suis inscrite. Plusieurs amitiés, certains qui sont encore là, d'autres qui sont passés et qui ne font plus partie de ma vie. De nombreuses rencontres avec ces personnes. Découvrir ce qui se cache derrière l'écran, derrière le clavier, derrière tous ces smileys. Se sentir bien avec eux, même si c'est la première qu'on les voit, parce qu'ils nous connaissent déjà, nous, telle que l'on est, car c'est plus facile de se dévoiler derrière un écran, que face au monde, IRL. Trois rencontres virtuelles, trois relations amoureuses (enfin quatre avec mon inconnu du net...), trois relations à distance.

Internet, ce monde virtuel, je le connais bien, j'en ai passé du temps dessus. Pendant deux ans, trois, quatre ans, il a été l'essentiel de ma vie sociale. Je me réfugiais dans ce monde virtuel pour discuter avec les autres, pour me donner l'impression d'avoir une vie sociale, d'avoir des personnes avec lesquelles discuter, pour me donner l'impression d'être valorisée et fortement appréciée. (J'étais populaire sur le forum à cette époque là) Une impression de richesse sociale, là à portée de main, derrière son écran. Il suffit de guider sa souris sur les liens magiques, d'appuyer sur quelques touches de son clavier, et un nouveau monde s'ouvrait à nouveau.

Un nouveau monde d'illusions s'ouvrait à nous. Pendant que l'on parle avec tous ces gens, la vie passe derrière nous. Certes, ces gens on les apprécie, mais ce n'est pas avec eux que l'on va faire des sorties. Pas avec eux que l'on va aller au cinéma, pas avec eux que l'on va aller dans un bar, que l'on va aller se promener. Pas avec eux que l'on va profiter de la vie tout simplement. Le virtuel, c'est bien, ça nous donne l'impression de discuter avec quelqu'un, d'avoir une vie sociale, mais qui sera là quand on aura besoin d'eux? Qui sera là quand on aura envie de profiter de la vie IRL?

Le virtuel, c'est pratique aussi. Tous ces blogs recensés sur Hellocoton m'ont fait devenir celle que je suis maintenant, m'ont apporté une ouverture d'esprit, un nouveau regard sur le monde, m'ont enrichi, m'ont permis de m'évader. Je dois beaucoup, vraiment, à tous ces blogs, et à toutes celles qui les tiennent. Surtout depuis que j'ai ouvert mon blog, et que je partage mon combat contre la dépendance affective. Je dois beaucoup au virtuel.

Mais le virtuel, c'est une illusion. Une illusion que l'on observe. On n'est pas acteur quand on navigue sur Internet. On observe, on lit, mais concrètement on ne fait rien. On ne développe pas nos facultés personnelles, on ne fait pas d'autres activités IRL qui pourraient nous aider à mieux nous connaître, à savoir ce que l'on aime faire. Mais je crois que c'est important de faire aussi, pas d'être toujours dans l'observation. Mais aussi de faire soi-même, de développer ses "talents", ses capacités, ses facultés, son imagination.

Le virtuel, c'est ma bulle d'évasion, ma bulle dans laquelle je peux être moi, je peux faire ce que je veux, je peux me retrouver avec moi-même. J'ai besoin de cette bulle d'évasion. Mais j'ai aussi besoin de découvrir le monde qu'il y a autour, de découvrir la vie IRL, et d'en profiter, vraiment. En septembre, je vais retourner en cours pour quatre mois. Et comme ils vont réussir à nous coller un semestre encore plus chargé que celui de l'année dernière, j'aurais clairement moins de temps à consacrer aux blogs. Je ne serai plus seule aussi, je serai à deux, avec une autre personne qui va prendre du temps que j'aurais pu consacrer au net.

A partir de septembre, je ne sais pas ce que mon blog va devenir. Mon blog m'a beaucoup apporté, et j'ai besoin d'écrire. Mais tenir un blog, ce n'est pas seulement rédiger, c'est entretenir des liens. Entretenir des liens de réciprocité avec ses lectrices. L'essentiel de mon temps sur le net, c'est ça, entretenir mes liens de réciprocité avec mes lectrices. Et j'aurai beaucoup moins de temps pour le faire à partir de septembre. Et la réciprocité est essentielle pour moi quand on tient un blog. Sans réciprocité, pas de blog. Mes lectrices sont vraiment adorables, vous êtes vraiment très gentilles et adorables, même si je serai moins là, vous allez me manquer!

J'ai soif de me reconnecter au monde réel. J'ai soif de me déconnecter du monde virtuel. J'ai besoin du monde virtuel - je ne serai jamais loin. Mais je ne serai plus aussi proche du net, des blogs que je ne l'étais avant. Parce que le virtuel c'est bien, mais le monde IRL, c'est beaucoup plus épanouissant. Et c'est mon expérience qui parle. 

Du virtuel

Publié dans écriture, apprendre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lison 30/10/2014 10:15

Merci beaucoup pour cet article, je partage ton avis sur bien des points!! J'ai d'ailleurs moi aussi écrit un article sur le sujet il y a peu, mais je trouve que le tient résume encore plus cette distinction entre le virtuel et le réel. Et je suis d'accord avec toi, le virtuel, c'est bien, c'est épanouissant, ça apporte certainement beaucoup de choses, mais la réalité, c'est encore mieux... Ceci dit, ce que je dois particulièrement au petit monde virtuel qu'est la blogosphère (enfin, je devrais dire vaste monde virtuel), c'est justement le fait que j'ai pu développé grâce à mon blog mes capacités, mes passions (je dirais même que j'ai pu les découvrir), mon imagination : mon blog m'a permis d'apprendre à me connaître moi. Dans la vraie vie et certainement dans le virtuel, on apprend à connaître un tas de personnes, un tas de choses, mais ma plus grande victoire je crois c'est d'avoir appris à me connaître moi, de m'être découverte, et cela je le dois certes à mes expériences personnelles dans la vie réelle, mais je le dois en très grande partie à mon blog.

bisous bisous

Illyria 30/10/2014 15:01

Merci pour ton commentaire et ton témoignage! Oui j'avais lu ton article en effet ^^
C'est très juste ce que tu dis, je le ressens de plus en plus depuis que je tiens mon blog. Ecrire, lire les blogs des autres, permet d'apprendre à se connaître. On se retrouve face à nous, et ça c'est essentiel!

Charlie Dupin 06/09/2014 08:37

Bon courage pour le semestre qui vient, tu as raison de vouloir de recentrer sur le réel.

Charlie Dupin 08/09/2014 19:05

C'est normal :-).

Illyria 06/09/2014 21:19

Merci Charlie pour tes encouragements <3

Bernieshoot 04/09/2014 06:37

Une bulle qui nous prend, une illusion qui envoûte,
Un réel plein de vie

Illyria 09/09/2014 20:53

C'est bien résumé, merci Bernieshoot :)