De l'acceptation de sa personnalité

Publié le par Illyria

Sur les blogs, dans les magazines, partout, on parle beaucoup d'assumer son corps, de l'accepter tel qu'il est, de ne pas avoir de complexes liés à lui, bref de l'acceptation de son corps. Mais il y a aussi une autre dimension, dont on ne parle pas forcément, c'est l'acceptation de soi, de sa personnalité. S'accepter comme on est, accepter sa personnalité, avec ses goûts, ses centres d'intérêts, ses qualités et ses défauts.

C'est quelque chose que j'ai toujours eu du mal à faire. J'avais conscience que je n'appréciais pas ma personnalité, que je me percevais comme inintéressante et ennuyeuse, et que ça m'empêchait de vivre sereinement mes rapports avec les autres, car je n'avais pas l'impression que cela les intéressait de discuter et encore plus de sympathiser avec moi. C'est pour ça que je dis que j'ai certes confiance en moi, car je sais que je suis capable de réussir, d'y arriver, de dépasser mes peurs, mais c'est la confiance sociale qui me manque. Confiance sociale, c'est sentir que les autres peuvent avoir de l'intérêt pour nous, qu'ils peuvent avoir envie de sympathiser avec nous. C'est se sentir capable de sympathiser avec les autres, d'intéresser les autres. C'est la confiance sociale qui me manque. J'en avais conscience, mais je me disais, c'est pas grave, tu arrives à sympathiser avec des personnes, certaines personnes t'apprécient, t'as des amis, c'est tout ce qui compte. Puis en m'intéressant à la dépendance affective, je me suis rendue compte que non ce n'était pas anodin et sans conséquence ce complexe de sa personnalité. C'est même un des noeuds du problème du comportement de dépendant affectif. On a une mauvaise estime de nous, alors on estime que personne ne peut nous aimer réellement, que personne dans le fond ne nous apprécie vraiment, et donc quand on tombe sur quelqu'un qui nous donne des preuves d'affection, qui nous dit qu'il nous apprécie vraiment, qui nous dit qu'il nous "aime vraiment et sincèrement", alors on s'y accroche et on veut y croire à ces marques d'affection, à ces paroles. Ces paroles, pas ces comportements. Ce ne sont que des paroles, mais elles nous donnent l'impression d'être aimée, d'être valorisée, alors on s'y accroche, et on s'y perd. On s'y perd, on veut se donner à quelqu'un qui nous donne l'impression d'être aimée, mais ce n'est qu'une impression. Mais on s'accroche à cette personne, on veut tout faire pour elle. On veut lui donner, on veut tellement lui donner. Elle qui nous dit qu'elle nous aime. Enfin elle, au moins une personne le fait. Alors on s'accroche. Erreur. L'amour, l'affection ne doit pas seulement se dire, il doit surtout se montrer, se prouver par des actes.

Deuxième problème du complexe de sa personnalité: quand on a trouvé une personne à qui donner, on se consacre à elle, et on s'oublie. On s'oublie, on se perd, on s'égare, on se nie. On nie notre personnalité, on la cache, on la dissimule, on ne pense pas à nous.  Notre vraie personnalité est cachée, on s'adapte à l'autre, on ne la montre pas, on aurait peur de le décevoir en montrant qui on est réellement. Ce comportement est reproduit avec toutes les personnes, pas seulement avec celle-ci. De manière générale, on se consacre à l'autre, on s'intéresse à lui, mais surtout on ne parle pas de nous. Parler de nous, cet exercice qui nous met vraiment mal à l'aise. Montrer qui l'on est, quels sont nos centres d'intérêt, pourquoi? Non c'est inintéressant, c'est ridicule, c'est stupide, cela n'a aucun intérêt de le faire. Alors on s'oublie dans nos rapports avec les autres, on s'oublie, on se nie, on perd complètement conscience de notre personnalité. On ne sait plus qui est nous. On ne connaît pas la valeur de notre personnalité, la richesse de celle-ci.

Vouloir sortir de la dépendance affective, c'est prendre conscience de cette richesse. C'est prendre conscience que derrière la volonté de donner aux autres et de s'intéresser aux autres, il y a autre chose. Il y a autre chose, et cet autre chose a de la valeur, et il mérite qu'on s'y intéresse. Il mérite que nous, nous nous y intéressions, et il mérite que les autres s'y intéressent.

Vouloir sortir de la dépendance affective, c'est prendre conscience de soi. Prendre conscience de soi. Assumer sa personnalité. Ne plus avoir ce complexe. Ne plus avoir l'impression d'etre inintéressante. Prendre conscience que oui, on est une personne intéressante. Que oui, on a des goûts, des centres d'intérêts, que oui on a des qualités.

Vouloir sortir de la dépendance affective, c'est se mettre face à soi, se chercher, retrouver son identité. Se (re)découvrir. 

Affirmer sa personnalité, c'est oser être soi, oser affirmer ses goûts, oser dire qui l'on est, oser se découvrir, oser s'aimer soi en tant que telle, comme on est. C'est apprendre à s'aimer, et c'est montrer aux autres que l'on s'aime et que l'on est fière de ce que l'on est. Après ce n'est pas devenir narcissique, c'est trouver un équilibre entre les deux. C'est s'aimer, simplement, comme on est. 

C'est un long travail, et une démarche volontaire de sortir de ce complexe de sa personnalité, de se trouver enfin intéressante, de trouver enfin sa richesse intérieure, d'avoir réellement et pleinement conscience que oui on a de la valeur. Mais ça se travaille petit à petit, en parlant de soi, en exprimant ce que l'on ressent, en affirmant ses goûts, en osant montrer qui l'on est vraiment. En s'affirmant. 

Oui on a une personnalité, oui on est intéressante, oui je veux en prendre conscience, et oui je veux que les autres le sachent. 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Source des toutes les images: Pinterest

Source des toutes les images: Pinterest

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

aurelie_gabriel 11/04/2014 11:16

Effectivement cet article est long, effectivement tu as des choses à dire. Je ne le reprendrais pas point par point, mais ce que j'en retiens, c'est que tu sais exactement quoi faire en théorie pour résoudre tes "problèmes", les solutions, tu les as, la réflexion est bonne, reste la mise en pratique... Et là, tu es seule à pouvoir décider, à trouver le courage de mettre tout ça en marche, alors bon courage, fais toi confiance! Bon pour le tatouage, je ne suis pas objective, mais je pense sincèrement que si tu es prête ça sera une excellente idée! Un acte fort, et une trace juste pour toi, qui te rappellera pourquoi elle est là à chaque fois que tes yeux tomberont dessus.

Illyria 15/04/2014 21:30

Après reste la mise en pratique oui ^^ Pour le moment je prends conscience et j'avance petit à petit, j'essaie de trouver mes marques pour avancer sur le chemin de ma connaissance et de l'acceptation de moi pour aller mieux et être plus épanouie...
Merci pour tes encouragements! Et pour le tatouage, c'est pour ça que j'ai voulu le faire. Je sais qu'il faut que je me confronte à moi même pour avancer, que je m'avoue des choses que je fuis depuis longtemps, et comme je n'ai pas du tout envie de le faire, faire ce tatouage c'est un moyen pour moi de ne jamais oublier d'où je viens, de ne jamais recommencer mes erreurs et de me donner la force d'avancer.
Donc tu es tatouée aussi alors ^^ Merci beaucoup!

nani 04/04/2014 19:12

Coucou!
Eh bien... Il y a bcp de choses dans ce billet, plutôt intime.
Ta démarche est courageuse.
A mon avis, ce que tu appelles l'absence de confiance sociale commence là où s'arrête la confiance en soi.
L'idée du tatouage est intéressante. une façon de t'affirmer à ta manière, une fierté, un acte d'expression assumé.
Je crois aussi que le fait de ne plus seulement donner de soi, mais recevoir de l'autre, devient un échange sain et naturel quand l'autre nous aime vraiment, et pour ce que l'on est...
Bises, @+

Illyria 06/04/2014 10:48

Merci pour ce commentaire qui m'a beaucoup parlé. Tu as raison, une relation doit être réciproque, il faut aussi savoir recevoir de l'autre, les autres nous apportent une richesse et il faut savoir la saisir.
Pour la confiance en soi, en fait je crois que je ne sais plus ce que c'est, il faut que je me repenche sur le sujet ^^ mais j'aime beaucoup ton idée.

camilleg 04/04/2014 16:28

waahooo !! Top !!

Illyria 06/04/2014 10:45

Merci Camille! J'aime tes commentaires précis et concis qui résument tout :D