Le changement et les autres - [Passer outre]

Publié le par Illyria

Depuis ma prise de conscience suite à ma rencontre avec l'inconnu du net, j'ai choisi de changer pour révéler ma personnalité, pour affirmer et assumer ce que je suis. Et un changement, ça se fait pour soi, mais ça doit aussi s'afficher et surtout s'assumer devant les autres. 

Avant de l'afficher devant les autres, il faut déjà avoir soi la volonté de changer, d'évoluer et de s'épanouir. Dans Cinq jours de Douglas Kennedy, en se rencontrant les deux personnages principaux font le choix de changer, de s'avouer enfin à eux et d'assumer que leur vie actuelle ne leur convient pas. Mais (spoil, enfin ou pas avec Douglas Kennedy, la question n'est pas de savoir si le couple va tenir, mais pourquoi il va s'arrêter) l'un des deux n'assume finalement pas ce changement et préfère retourner à sa vie d'avant. Il a été effrayé par ce que cela impliquait, par la déception qu'il allait causer aux autres, et surtout il a été effrayé par le jugement que les autres allaient porter sur lui. Il n'a pas eu le déclic qui lui aurait permis d'affronter les impacts négatifs du changement, qui pourtant auraient été moindres que les impacts positifs. Etre plus heureux, et se sentir bien.

De mon côté, j'ai eu ce déclic. Je ne veux surtout plus refaire ce que j'ai fait avec N.,   vivre une relation de dépendance non épanouissante, et pour cela je dois me reconstruire et me découvrir.

J'ai commencé en m'achetant des habits que j'aime, mais que je le sais, j'aurais eu du mal à assumer aux yeux des autres parce qu'ils me mettent en valeur et parce qu'ils ne sont pas discrets. Ils ne sont pas extravagants, mais en les portant j'attire l'attention sur moi, notamment parce que je ne porte pas ce type d'habits d'habitude. Ils m'ont plu, je les ai achetés, et je me suis fait une promesse à moi même que j'allais les assumer. Donc je les ai portés. Comme je les avais choisis, et que j'avais décidé de les assumer, je me suis sentie bien. Et depuis, je suis très heureuse de les avoir, je me sens moi même en les portant. J'ai réussi à dépasser la peur du jugement des autres sur ce changement, et j'ai bien fait.

Je souhaite mettre en place un autre changement, qui est celui de quitter mes lunettes que je porte en permanence depuis le lycée. Mais mettre des lentilles, c'est se réveler aux autres telle que l'on est, c'est faire un grand changement et c'est attirer l'attention sur soi. Je pense y aller progressivement, pour m'habituer petit à petit à ma nouvelle image, en m'habituant d'abord moi toute seule à ma nouvelle image (et oui, je ne sais plus à quoi je ressemble sans lunettes puisque je vois flou sans ^^), puis en m'affichant dans un cadre de confiance qui est ma famille et mes amis, et enfin affronter ma formation et l'entreprise. Y aller progressivement pour s'habituer à sa nouvelle image, se l'approprier et surtout dépasser et affronter le jugement des autres. (enfin je n'exclue pas le fait d'être portée par un élan "je m'en fous de l'avis des autres" et de m'afficher directement sans lunettes, on verra selon mon état d'esprit du moment)

Un des autres gros changements auquel je fais face et qui m'a inspiré cet article, c'est mon projet tatouage (oui j'en reparle, mais j'apprends grâce à lui). Comme je vais faire face à un changement et qu'il sera visible, pour commencer à accepter ma nouvelle identité, je me suis dit, je vais en parler à certaines personnes. J'en discute avec un ami, je lui parle de mon projet.

Je ressors de cette discussion paniquée, en me demandant si moi je suis vraiment prête à un tel changement, si j'ai vraiment envie de ce tatouage, je remets en cause mon projet. La journée passe, et je comprends que la question, ce n'est pas si je suis vraiment prête à le faire, mais c'est que j'ai très peur du jugement des autres. J'ai peur qu'ils me disent que je n'aurais pas du faire ça, qu'ils n'aiment pas ce que j'ai fait, bref qu'ils me fassent douter. J'ai aussi peur de la façon dont ils vont juger ce changement, car personne dans mon entourage n'est tatoué. Je me suis rendue compte que je me mettais beaucoup de barrières psychologiques dans la conception de mon tatouage, à cause de la peur du jugement des autres justement. 

J'ai pris conscience de ça, et je me suis dit "Merde, c'est mon projet, c'est mon corps, je m'en fous des autres, je n'ai pas besoin de leur approbation, ni qu'ils soient au courant et je n'ai pas besoin de leur avis pour construire mon identité." Pensée libératrice. Je me suis rendue compte que ce n'était pas une bonne idée d'en parler aux autres. Pour accepter un changement, pour l'assumer et l'affirmer, il faut déjà se l'approprier soi. Il faut déjà que nous on en ait vraiment envie, que l'on veuille vraiment de ce changement. Que l'on se dise "oui je veux changer".  

Si on est sûr de soi, si l'on sait que l'on veut vraiment ce changement, alors c'est possible de dépasser ses peurs du jugement des autres. Changer, c'est afficher aux autres ce changement, c'est s'exposer aux critiques et aux jugements. C'est s'affirmer, c'est être soi. C'est dire aux autres, "J'en ai rien à faire de ce que vous pensez, je suis moi et c'est tout ce qui compte".

Suite à cette prise de conscience, je suis allée le lendemain dans mon entreprise avec une tenue de mon changement que je n'assumais pas là bas. Je me suis dit "Merde, je m'en fous, elle est correcte, je peux aller là bas avec." Et je me suis sentie moi même, heureuse de l'avoir fait.

Le changement et les autres - [Passer outre]

Commenter cet article

una idea 02/05/2014 18:53

Bonjour Illyria,
Merci de ta visite ;)
Le thème de ton article me parle bien, comment être soi-même, affirmer ses choix et se sentir à l'aise face aux autres.
J'ai l'impression que c'est un cycle perpétuel avec des phases où l'on avance facilement et d'autres étapes plus difficiles à passer. Il me semble aussi que les autres prennent dans notre vie la place qu'on leur accorde, mais ce n'est pas toujours facile de les mettre "à la bonne distance" dans notre esprit et notre vie.
En tous cas en te lisant je sens que tu es en mouvement, que tu sèmes des graines et que tu poses des galets qui tracent le chemin.
Bonne journée à toi :)

Illyria 03/05/2014 09:57

Merci pour ton commentaire una idea :)
Oui on est constamment en mouvement dans la vie, on traverse différentes phases, mais t'as plus de vécu que moi, donc tu le sais encore mieux que moi ^^
Oui trouver son équilibre vis à vis des autres n'est pas facile... On ne peut pas faire notre vie sans eux, mais il faut savoir conserver ses distances... En effet je suis en mouvement en ce moment, et j'espère que les galets que je sème sont en train de/vont porter leurs fruits :) Bonne journée à toi aussi!

aurelie_gabriel 25/04/2014 12:31

Pour moi dans ce cas, ce n'est pas vraiment un changement, mais plutôt une révélation de ta personnalité, une affirmation de toi.
Pour le tatouage, on en a déjà parlé, il est pour toi, pas pour les autres. Ton projet est réfléchi, ça n'est pas un coup de tête, et si ça peux te rassurer, je ne regrette aucun des miens (ils sont petits) certains sont vieux, mal placés, pas grave, ils font partie de moi, ils vieillissent avec moi.
En tout cas bravo! Tu avances très vite en ce moment! Bon week-end

Illyria 28/04/2014 21:41

Merci beaucoup Aurélie! Mes pensées ont évolué entre le temps où j'ai rédigé cet article et où je l'ai publié, il y a souvent un laps de temps entre les deux pour mes articles en fait... Et donc depuis je suis bien sûre de moi, il me fallait le temps d'appréhender réellement cette idée, parce que entre s'imaginer un tatouage dans sa tête et entre savoir que l'on va l'avoir réellement sur soi, c'est pas la même chose... Mais là je suis très heureuse <3 Merci beaucoup en tout cas de soutenir ma démarche, c'est important pour moi aussi parce que personne n'est tatoué dans mon entourage, donc personne ne peut comprendre tout ça et savoir ce que c'est...
Et tu dis juste, c'est une affirmation de soi, mais quand tu n'as pas l'habitude de le faire, quand tu gardes ta personnalité cachée, et bien ça fait peur :) Merci beaucoup beaucoup en tout cas <3

la demoiselle aime 24/04/2014 18:52

Salut Illyria,
Le but dans la vie est d'être entouré de personnes qui nous aiment pour ce que l'on est vraiment. Mais comment les rencontrer si l'on joue à être quelqu'un d'autre? Ca demande beaucoup de courage d'être soi même car l'on aura peut être moins d'ami (ou pas) mais se seront les vrais, ça fait du tri ;-)
Tu es sur la bonne voie bravo!
et puis j'ai toujours entendu que quand une femme change de coupe c'est qu'il y a du changement dans sa vie ;-)

Illyria 24/04/2014 22:10

Tu dis vrai pour les amis, et en effet ce n'a pas d'intérêt d'avoir des amis avec lesquels on est faux et on ne peut pas être vrai... Autant avoir des vrais amis sur lesquels on peut vraiment compter!
Merci! <3 Comme tu peux le voir sur mon blog, oui je suis dans une pleine phase de changement, c'est d'ailleurs pour ça que je ne voulais pas couper mes cheveux, pour ne pas correspondre au cliché "changement = coupe de cheveux" ^^

Les chroniques de Marie Kleber 23/04/2014 21:26

Ce n'est pas facile d'être soi même Illyria. Mais je crois que comme tu le dis, il faut oser un jour. Le monde n'attend que ça, des hommes et des femmes libres de leurs choix, qui s'assument et ne font pas tout en fonction des autres.
De toute façon il y en aura toujours pour critiquer, juger mais aussi pour te soutenir dans un projet, quelqu'il soit. Il faut savoir écouter son coeur et ne pas trop peser le pour et le contre en tenant compte de l'avis des autres.
Continue comme ça, tu es sur la bonne voie....

Illyria 24/04/2014 22:07

Oh non ce n'est pas facile d'être soi même, il faut déjà savoir qui on est, et ça ce n'est pas facile... Ton commentaire est très juste, merci beaucoup Marie! <3