Solitude, tu es mon amie, mais quand même...

Publié le par Illyria

Ma dernière relation amoureuse remonte à juillet 2011 (oui juillet 2011), donc autant dire que depuis tout ce temps, je me suis largement habituée à être seule et à compter sur moi uniquement pour faire de ma vie une vie pleine, heureuse et épanouissante. Et depuis ce temps, j'ai eu l'occasion de m'habituer à la solitude, cette fameuse solitude...

La solitude, cette amie avec laquelle on se sent bien car on la connaît, on sait ce qu'elle peut nous apporter, on sait quoi attendre d'elle, on sait quand on a besoin d'elle, on est heureux de la retrouver après une journée ou une période dense socialement parlant...

La solitude, celle que l'on crée, que l'on façonne comme on le souhaite, qui nous donne ce que l'on veut bien lui prendre...

La solitude, ce refuge rassurant, car sans proximité, on ne dépend de personne et on ne prend la tête à personne, et personne ne nous prend la tête... Il y a les amis bien sûr, mais ce n'est pas la même proximité dans une relation amicale que dans une relation amoureuse.

La solitude, ce cocon, ce refuge rassurant, cet endroit réconfortant auquel on est habitué... Solitude, mon amie...

La solitude, cette fausse amie qui pèse assez vite, qui ne permet qu'un moindre épanouissement, qui apporte beaucoup moins que des contacts, que des partages avec des personnes...

La solitude, cette illusion, ce semblant de protection... Cette fausse amie qui ne nous veut pas toujours du bien...

De mi 2011 à fin 2013, je ne voulais pas partager ma vie avec quelqu'un, je ne voulais pas accorder de place à un autre dans ma vie pour la concilier avec lui, donc je vivais bien ma solitude, et j'acceptais très bien le fait de ne pas être en couple. Puis fin 2013, je commence à changer d'état d'esprit.... Et question de timing, la vie me permet de le rencontrer, G l'homme au prénom maudit. Timing parfait, je suis heureuse de voir que j'ai rencontré quelqu'un et que je peux enfin sortir de ma solitude amoureuse. Et puis le verdit tombe deux mois plus tard, non ce n'était qu'une illusion, face à ta solitude tu retourneras... (non je ne suis pas une loseuse sentimentale, non pas du tout)

Ma solitude, mon amie... Je t'aime bien, je te connais, ce n'est pas le fait de te retrouver qui me fait mal, mais ce n'est pas toi qui me permettras de faire des rencontres, de faire la rencontre, de m'épanouir... Je suis dans une nouvelle ville depuis début 2014, là où j'ai trouvé une entreprise pour ma formation en alternance qui est dans une autre ville. Nouvelle ville, nouveaux repères, nouvelles habitudes à construire (clin d'oeil à Tinkerbelle pour son article "On s'habitue"). Nouvelle solitude, nouvelles rencontres à faire, tout un univers de possibles...

Mais il faut avoir la volonté de construire cet univers de possibles, et ne pas se contenter de passer ses soirées seule chez soi en attendant le week end pour retourner dans la ville de ses études et retrouver les amis que l'on connaît déjà... Je n'avais pas cette volonté. Pour moi, cette ville était seulement une transition. Mais ce n'est pas en restant dans cette routine solitaire que je pourrai faire des rencontres, donc aspect positif de ce fail sentimental, il va au moins me donner la force de bouger, de faire des rencontres, de sortir, de ne pas me contenter et de me satisfaire de ma solitude...

Donc plan d'action "je crée mon univers d'opportunités et de possibles, je fais des rencontres" enclenché...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Source: http://photography.nationalgeographic.com/photography/photo-of-the-day/starling-flock-uk/

Source: http://photography.nationalgeographic.com/photography/photo-of-the-day/starling-flock-uk/

Commenter cet article

Camille G 24/02/2014 10:41

et Internet cela ne te tente pas ? Parfois il y a de bonnes surprises ... Vraiment ! Mais il faut apprendre à être patient, c'est certain !

Illyria 24/02/2014 22:49

Je ne doute pas du potentiel d'Internet, mais je sature vraiment des relations virtuelles, je veux de l'IRL, du concret, donc pour le moment je préfère vraiment éviter ^^ mais merci pour ce conseil Camille!

Lizzie 24/02/2014 09:48

Cet article me parle beaucoup... je suis restée très longtemps seule et j'aimais ma solitude. Et c'est vrai ce que tu dis, la solitude est une fausse amie et il faut faire attention à ce qu'elle ne nous enferme pas trop.
Et puis, je me suis lancée, et puis la chance m'a souri. :) Être en couple ne m'empêche pas d'avoir mes moments à moi (et je suis aussi avec quelqu'un d'indépendant) et de me retrouver, mais c'est tellement différent.
Je te souhaite de faire une jolie rencontre en tout cas, et j'ai hâte d'en savoir plus sur ton "plan d'action" ;-)

Illyria 24/02/2014 22:47

merci pour ton commentaire et ton témoignage Lizzie :)
c'est vrai que je me rends compte que quitter sa solitude à laquelle on est habitué n'est pas si facile que ça, mais je ne desespère pas de trouver quelqu'un qui me donnera envie d'y renoncer en partie. Contente que ça ait marché pour toi en tout cas :)
et pour mon plan d'action, il n'est pas du tout encore clairement défini, pour le moment ça se résume à "créer et saisir les opportunités que la vie me propose" :p