[Apprendre] - Proximité & souffrances (1/3)

Publié le par Illyria

Je vais vous raconter une relation qui m'a particulièrement fait souffrir et qui m'a beaucoup marquée, en trois épisodes parce qu'il y a des choses à dire...

 

N., je t'ai rencontré fin 2007, sur un forum, sur Internet. Tu n'étais pas habitué aux rencontres virtuelles, contrairement à moi. Le feeling est vite passé entre nous, on se parlait bien, on s'appréciait bien. On se parlait beaucoup, et malgré quelques péripéties, car tu avais du mal à te sentir en confiance dans cet univers virtuel, on est devenu proches. Très proches.

Tu m'appelais "ma puce", tu me donnais des surnoms affectueux. Tu me disais "je t'aime", même si entre nous, tout n'était qu'amical. Pour toi, tomber amoureux via le net était tout simplement impossible. Inenvisageable. Tu as très mal réagi le jour où je t'ai parlé de cette possibilité, car je savais que c'était possible, je l'avais déjà vécu avec un autre. Le sujet d'une relation plus qu'amicale est devenu un tabou entre nous. On était, on est, et on sera toujours amis. Point final.

Temps de l'apogée, tout se passait bien entre nous. Tu étais très chaleureux envers moi. On était heureux de s'être rencontrés et d'avoir sympathisé. Puis finalement, au bout de quelques mois, tu es devenu plus distant. Je ne sais plus exactement pourquoi, je n'ai jamais su pourquoi, je n'avais jamais été entièrement en confiance avec toi. Peut être parce que notre relation était trop à sens unique, je ne sais plus, mais quelque chose sonnait faux, m'empêchait d'être complètement sereine. Tu as commencé à t'éloigner, à devenir plus froid, et très vite, je ne me suis plus du tout sentie en confiance. Pour moi cet éloignement signifiait que tu étais lassé de moi, que tu ne m'appréciais plus, que tu ne voulais plus me parler.

Mais tu avais une grande importance pour moi, j'étais très, j'étais trop, attachée à toi, alors je m'accrochais. Et notre proximité a commencé à me faire souffrir. Tu me tenais éloignée de toi, je n'avais pas le droit de savoir ce que tu faisais, je n'avais pas le droit de te connaître, tu restais flou sur ta personnalité. Et tu exerçais une forte emprise psychologique sur les autres. Tu n'acceptais pas les critiques sur quelque chose que tu aimais toi. Quand je te faisais une remarque, tu me faisais comprendre que ça ne t'avait pas plu en me dévalorisant ou en installant une période de froid entre nous. Je ne pouvais pas compter sur toi pour me soutenir. Tu savais te moquer des autres et ne pas les prendre en considération. Je ne pouvais pas compter sur toi, le mot réciprocité n'existait pas entre nous.

C'est devenu tendu. Très tendu. Tu me faisais souffrir, mais pourtant, tu me répétais toujours que tu m'aimais, que je t'étais importante. Mais un jour, tu m'as dit que tu avais besoin de prendre de la distance, de t'éloigner pendant un certain moment et que "cela n'avait pas grand chose à voir avec moi", et que je t'étais "essentielle". J'étais perdue, complètement perdue. On s'est éloigné, puis je ne sais plus comment, on a repris contact. On se parlait, un peu, pas trop. Mais je savais qu'il fallait que je fasse le deuil de notre proximité. Pourtant, j'avais énormément de mal à le faire. Je souffrais de t'avoir perdu, malgré la souffrance que tu m'avais apportée.

 

C'est à ce moment que je l'ai rencontrée. Vous vous étiez rencontrés sur le même forum que nous. Mais entre vous, une histoire d'amour s'était concrétisée. Et oui, malgré le virtuel... Mais si un ami commun nous avait mis en contact, c'était parce que, elle aussi, elle souffrait à cause de toi. Les deux trois premiers mois avec toi avaient été idylliques, parfaits. Puis, plus aucun signe de ton côté, plus d'efforts, impossible de se voir et de discuter. Elle souffrait à cause de toi. Mais elle n'arrivait pas à te quitter, à renoncer.

Notre rencontre et mon histoire avec toi a alors commencé à me faire réfléchir sur les relations qui font souffrir, mais dans lesquelles on reste malgré tout. Pourquoi est-ce que je n'arrivais pas à renoncer à toi alors que tu m'avais fait souffrir? Je suis tombée sur ce livre, sur CE livre: Je ne souffrirai plus par amour, de Lucia Etxebarria. Ce livre qui parle de la dépendance affective, de la personnalité anxieuse, des personnes qui n'ont pas confiance en elle, qui sont très possessives et jalouses, qui cherchent de l'affection auprès de quelqu'un qui n'est pas capable de leur en donner. Il parle aussi de ces personnes qui sont des évitants, qui n'ont pas confiance en eux non plus, qui ne s'aiment pas, et qui craignent toute proximité avec une personne, qui refusent de s'ouvrir et que leur vraie personnalité soit connue. Pour cela, ils utilisent divers moyens pour rester cachés derrière leur mur des apparences, pour transférer leur désamour d'eux sur leur victime, et pour rendre leur victime dépendante d'eux.

Valorisation, dévalorisation, proximité, distance, souffrance...

Ce livre m'a appris énormément de choses sur ce type de personnalité, qui était à fuir.

Ce livre m'a surtout appris la leçon la plus essentielle dans les relations humaines:

 

"Si une relation ne te rend pas heureuse,

C'est qu'elle n'est pas faite pour toi. Un point c'est tout."

 

Nous nous parlions toujours, occasionnellement. Mais j'avais enfin réussi à m'éloigner de toi, à m'éloigner sentimentalement et émotionnellement de toi. Une rencontre avec un autre m'avait beaucoup aidé, m'avait permis de redonner de la valeur au mot réciprocité.

Petit à petit, tu as disparu de ma vie. Tu n'étais plus qu'une ombre ressurgissant du passé avec laquelle j'avais parfois des contacts éphémères et très occasionnels. J'avais retenu qu'il fallait que je garde toujours mes distances avec toi, qu'il ne fallait pas que l'on se reparle régulièrement, car ta personnalité évitante allait encore me faire souffrir...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Source: http://photography.nationalgeographic.com/photography/photo-contest/2013/entries/gallery/nature-week-4/#/1

Source: http://photography.nationalgeographic.com/photography/photo-contest/2013/entries/gallery/nature-week-4/#/1

Commenter cet article